Les membres de l’Arc Atlantique réaffirment leur unité après 30 ans de coopération

/, Cohésion, Energie & Climat, Maritime, Stratégie Atlantique et Coopération/Les membres de l’Arc Atlantique réaffirment leur unité après 30 ans de coopération

Les Régions de l’Arc Atlantique se sont réunies au Comité des Régions le 5 juin 2019 afin de célébrer les 30 ans de coopération au sein de la Commission Arc Atlantique de la CRPM, et de définir « Une vision pour l’Arc Atlantique ». Deux déclarations, sur le futur de la Stratégie Atlantique et le programme INTERREG Espace Atlantique, y ont été votées et approuvées.

Le 5 juin au Comité des Régions (Bruxelles), les Régions membres de la Commission Arc Atlantique (CAA), se sont rencontrées afin d’échanger sur les défis stratégiques présents et futurs pour les Régions atlantiques: le Brexit, le changement climatique, la place des Régions atlantiques dans la politique de l’UE, ou encore la connectivité du transport. Ces discussions ont été partagées avec des experts de la coopération atlantique, mais aussi des amis et partie-prenantes de la Commission Arc Atlantique. Cet événement était aussi l’occasion de célébrer 30 ans  de coopération pour la Commission Arc Atlantique, créée sur la base de la Déclaration de Faro d’octobre 1989, visant une plus grande collaboration entre les Régions atlantiques, et le renforcement de leur voix dans une Union européenne en construction. Cette rencontre a permis de souligner l’importance de maintenir une coopération étroite entre les Régions, assurant une plus forte influence sur les politiques nationales et européennes, afin de s’assurer que les besoins et les intérêts des Régions atlantiques soient satisfaits aujourd’hui et demain. Ces dernières sont en première ligne des défis cruciaux pour tout le reste de l’Union: les questions géopolitiques avec la sortie du Royaume-Uni, les relations trans-atlantiques, mais aussi la résilience au changement climatique, ou le développement des énergies marines renouvelables.

Ricardo SERRÃO SANTOS, membre du Parlement européen, un allié de poids pour les Régions atlantiques, a prononcé un discours axé sur l’importance cruciale de travailler ensemble sur des sujets essentiel tel que la protection des océans: « Nous sommes face à notre dernière chance de sauver et protéger notre océan, l’Océan Atlantique, qui est un océan sain. Depuis 2011 nous agissons en ce sens, et nos ambitions doivent être maintenues ». Les Régions de la Commission Arc Atlantique ont activement participé aux débats, en exprimant leur vision des défis atlantiques.

Cet événement était aussi l’occasion pour les Régions de voter la nouvelle déclaration politique sur la révision du plan d’action de la Stratégie Atlantique. Cette déclaration soutient une implication renforcée des régions dans la gouvernance de cette stratégie. Elle a aussi mis en avant les principaux objectifs qui devraient être poursuivis par cette Stratégie: la connectivité atlantique, la coopération sur la spécialisation maritime, ainsi que l’aménagement de l’espace maritime, la lutte contre le changement climatique et la pollution maritime, les formations dans les secteurs de l’économie maritime et le développement des énergies marines renouvelables. Les Régions atlantiques ont également validé une Lettre Ouverte pour le maintien du programme INTERREG Espace Atlantique, ce dernier étant essentiel à la mise en œuvre de la Stratégie Atlantique.

« J’ai la certitude que rien n’aurait pu se réaliser au niveau collectif, si les individus ne s’étaient pas investis dans ce projet. Grâce à eux, il y a 30 ans en 1989, 52 Régions ont décidé de joindre leur force en créant la Commission Arc Atlantique au sein de la CRPM » a dit Eleni MARIANOU, Secrétaire générale de la CRPM. Vanessa CHARBONNEAU, Vice-Présidente de la Région Pays de la Loire, Région présidente de la Commission Arc Atlantique, a ajouté : « Il est important de garder à l’esprit le rôle de porte d’entrée de l’Europe que détiennent les Régions atlantiques. À cet égard, mais aussi considérant les multiples défis déjà mentionnés, il est nécessaire que l’Union européenne soit plus ambitieuse dans son budget afin de soutenir la transition et le bon développement de cette zone géographique.»

L’engagement pris il y a maintenant 30 ans, à Faro au Portugal, a ainsi été réaffirmé ce 5 juin à Bruxelles lors de cette « Vision pour l’Arc Atlantique.»

2019-09-18T15:48:39+00:00