Cité comme projet remarquable pour améliorer l’économie bleue européenne, l’innovant « Blue Biotechnology Master for a Blue Career » (BBMBC), auquel participe la Commission Arc Atlantique de la CRPM, a bénéficié d’une visibilité de haut niveau lors de l’édition 2017 de la Semaine verte de l’UE.

Cette année, le thème des « emplois verts » était à l’honneur dans cet événement annuel organisé par la Commission européenne. Dans le cadre de la Semaine verte à Bruxelles, la Commission Arc Atlantique (CAA) de la CRPM a pris part à une réunion sur les « Besoins en compétences dans une économie maritime verte en évolution ».

L’atelier a souligné la manière dont la transition vers une économie à faible émission de carbone impacte les besoins de l’économie bleue en matière de main-d’œuvre.

Le Commissaire européen chargé des affaires maritimes, Karmenu Vella, ainsi que d’autres conférenciers, ont qualifié le projet BBMBC de projet innovant et exemplaire pour pallier la pénurie de compétences dans l’économie maritime.

L’objectif du projet BBMBC, piloté par l’Université de La Rochelle, est de réunir les universités et les PME de la région de l’Atlantique en vue de mettre en place un diplôme de Master en biotechnologies bleues appliquées, basé sur les besoins du secteur privé.

Proposé dès septembre 2017 à l’Université de La Rochelle, ce cursus vise à faciliter l’entrée des diplômés sur le marché de l’emploi.

Le secteur des biotechnologies bleues est en plein essor, mais souffre d’un nombre insuffisant de professionnels qualifiés et compétents pour le monde du travail, ainsi que d’un manque de communication sur les débouchés professionnels.

Le secteur de l’économie bleue n’est pas le seul à se trouver confronté à ce défi. C’est pourquoi la Commission Arc Atlantique tente actuellement de trouver des possibilités de transférer ce projet à d’autres régions géographiques et secteurs bleus.

Cette initiative devrait contribuer à soutenir à la fois l’industrie et l’éducation afin de combler le déficit de main-d’œuvre qualifiée et développer une croissance bleue durable dans l’UE.